Viandes

http://moi-gourmande.blogspot.fr/2016/05/tourte-de-poulet-lestragon.html http://moi-gourmande.blogspot.fr/2016/02/poulet-raz-el-hanout.html http://moi-gourmande.blogspot.fr/2015/12/roules-de-poulet-farcis-au-bacon-et-au.html



Ce curry tient son nom du mélange d'épices que l'on utilise pour le préparer: le garam masala utilisé dans la cuisine traditionnelle indienne. Mais qui dit épices ne dit pas forcément pimenté! Parce que moi j'ai bien les plats épicés mais je crains énormément ceux qui anesthésient la bouche. Plus la peine de continuer de manger puisque je ne sens plus rien! Du coup, je fais très attention aux épices que j'utilise dans mes plats. J'aime beaucoup voyager à travers la cuisine mais pas quand il s'agit de visiter le cœur des volcans! Alors ne comptez pas sur moi pour mettre du piment! Mais je sais que d'autres personnes aiment les plats très relevés alors je vais quand même vous donner la recette avec le piment et vous ferez bien comme vous le voudrez. En attendant ce plat est un mets délicieux, subtilement parfumé et qui fait voyager en Inde le temps d'un repas.
Je l'accompagne d'un riz pilaf au cumin dont je vous donnerai la recette très prochainement.
En attendant, bon voyage...


Pour 4 personnes:
4 filets de poulet
1 oignon 
1 CC de graines de coriandre
1 CC de cumin en poudre
1 CC de curcuma en poudre
1 CC de gingembre en poudre
1 CC de garam masala
1/2 CC de cardamome en poudre
2 CC de piment en poudre (ou pas...)
70g de sauce tomate
37,5 Cl de bouillon de volaille
12.5 Cl d'eau
1 CC de farine de Maïzena
18 Cl de crème de coco
2 CS de coriandre hachée
2 gousses d'ail pilées
2 CS d'huile végétale

Coupez les filets de poulet en morceaux.
Épluchez et émincez l'oignon.
Dans une sauteuse, faites chauffer l'huile et faites revenir l'oignon et l'ail pilé en remuant sans cesse jusqu’à ce que l'oignon soit tendre.
Ajoutez les graines de coriandre et laissez cuire jusqu'à ce que les graines commencent à sauter.
Ajoutez alors le reste des épices et prolongez la cuisson sans cesser de remuer jusqu'à ce que le mélange embaume.

Mettez les morceaux de poulet dans la sauteuse et faites-les cuire en les mélangeant pour qu'ils soient recouverts d'épices.
Laissez cuire jusqu'à ce que la viande commence à dorer.

Versez la sauce tomate, le bouillon de volaille et l'eau et portez à ébullition.
Baissez le feux, couvrez et laissez mijoter jusqu'à ce que le mélange épaississe.

Mettez la Maïzena dans un bol et versez progressivement la crème de coco en remuant bien pour éviter la formation de grumeaux.
Versez ensuite ce mélange dans la poêle et laissez chauffer quelques minutes.

Au moment de servir, parsemez de coriandre fraîche.



J'aime bien le filet mignon de porc car c'est une viande très tendre que l'on peut cuisiner de mille façons. Je suis tombée sur cette recette l'autre jour et elle m'a tout de suite tenté. C'est Maud qui la propose sur son blog lesrecettesdemaud. Je lui ai donc emprunté sa recette en la refaisant un peu à ma sauce. J'ai adoré le léger côté sucré-salé qu'apporte le cidre. Merci Maud pour cette super idée de recette. Elle a passé le test des gourmands haut la main. J'ai tellement aimé que je la referai très souvent histoire de régaler toute la petite famille. En plus, est très simple et rapide à réaliser alors pourquoi s'en priver ?!!

Pour 4 personnes
500g de filet mignon de porc
200g de champignons de Paris
200g de lardons
20cl de cidre brut
20cl de crème fraîche épaisse
1 oignon
Sel / poivre
Huile d'olive
Farine

Épluchez et émincez l'oignon.
Lavez et coupez les champignons en deux.
Faites chauffer dans une sauteuse un filet d'huile d'olive et faites revenir l'oignon, les champignons et les lardons en remuant régulièrement jusqu’à ce qu'ils soient bien dorés.
Pendant ce temps découpez le filet mignon et roulez les morceaux dans de la farine.
Faites dorer les morceaux de viande dans la sauteuse.
Arrosez de cidre puis ajoutez la crème fraîche. Mélangez.
Assaisonnez avec le sel et le poivre.
Faites mijoter à feux doux pendant 20 minutes en remuant régulièrement. 





Je ne sais pas pourquoi mais la plupart des personnes font une petite moue dubitative quand elles entendent le mot goulasch. C'est vrai que se mot pourrait faire penser à quelque chose roulée sous les aisselles mais non non non ça c'est le kloug ;-)! Le goulasch c'est tout simplement un ragoût à base de viande de bœuf, de tomates et de paprika. C'est un plat qui demande beaucoup de cuisson mais cela vaut la peine de patienter car la viande devient très tendre et fond sous la dent. Une merveille!
Alors messieurs dames on laisse de côté les aprioris et on goûte! Vous verrez, vous ne serez pas déçus. 


Pour 6 à 8 personnes
1,5 kg de paleron de bœuf
1 oignon
2 gousses d'ail
800g de tomates pelées en boite
70g de concentré de tomates
50cl de bouillon de bœuf (cubes)
2 CC de paprika
2 CS de crème fraîche épaisse
3 CS d'huile d'olive
Laurier / thym
Sel / poivre

Dégraissez si besoin la viande puis coupez-la en petit morceaux.
Préparez le bouillon de bœuf.
Épluchez et émincez l'oignon. 
Épluchez et hachez les gousses d'ail.
Coupez les tomates pelées en petits morceaux en veillant à conserver leur jus.
Faites chauffer dans une cocotte 3 cuillères à soupe d'huile d'olive puis faites dorer à feu vif les morceaux de viande, l'oignon et l'ail.
Ajoutez les tomates pelées et leur jus.
Versez le bouillon de bœuf jusqu'à ce que la viande soit recouverte. Rajoutez de l'eau si besoin.
Ajoutez ensuite le concentré de tomates, du thym et du laurier et enfin le paprika. Mélangez.
Laissez mijoter à couvert et à feu très doux pendant 3 heures.
Retirez le bouquet garni. 
Mettez 2 cuillères à soupe de crème fraîche.Mélangez.
Assaisonnez avec le sel et le poivre. Rajoutez si besoin un peu de paprika.
Laissez à nouveau mijoter pendant 5 minutes.

Mon petit conseil: Une viande en sauce est bien meilleure une fois réchauffée. Alors n'hésitez pas à la préparer la veille et à la faire mijoter à feu doux 30 minutes avant de la servir.





Mais c'est quoi cette sauce rouge? Tout simplement une sauce à la tomate (mais pas que! oignon, petits lardons...) mais c'est comme cela que je l’appelais quand j'étais enfant. Cependant la recette de cette sauce est un secret de famille...Enfin on va plutôt dire un grand débat entre mes parents... Je vous explique: les deux prétendent être le créateur de cette sauce. Effectivement ma mère préparait cette sauce avec son osso bucco et mon père faisait son fameux lapin à la sauce rouge. Alors qui a commencé le premier? Je pense qu'on ne le saura jamais... Enfin, peut importe, quoiqu'il en soit j'adore cette sauce et je ne me suis pas fait prier pour préparer un bon osso bucco de dinde à la sauce rouge. Je n'ai pas la recette exacte car bien sûr elle est secrètement gardée mais je l'ai fait à ma sauce (si je puis dire) et je pense avoir trouver le secret de la recette car je suis retournée direct en enfance en dégustant ce plat.
Ne vous faites pas prier, vous pouvez copiter!

Pour 6 personnes
6 morceaux d'osso busso de dinde
1 oignon
200g de lardons
2 cubes de bouillon de volaille
70g de concentré de tomates
2 cuillères à soupe de farine
3 branches de thym
2 feuilles de laurier
Sel / Poivre
Huile d'olive

Faites fondre 2 cubes de bouillon de volaille dans 75cl d'eau bouillante.
Faites chauffer 3 cuillères à soupe d'huile d'olive dans un grosse cocotte. 
Faites dorer les morceaux d'osso bucco puis mettez-les dans une assiette.
Épluchez et coupez en lamelles l'oignon.
Faites revenir l'oignon et les lardons dans la cocotte.
Remettez ensuite les morceaux de viande.
Saupoudrez de farine et mélangez.
Versez rapidement le bouillon de volaille et mélangez.
Ajoutez le concentré de tomates, le thym, le laurier et mélangez.
Salez et poivrez.
Laissez mijoter pendant 45 minutes à feu doux.




Bon ben l'automne est là... Le soleil nous fait encore l'honneur de sa présence par contre les températures sont bien plus fraîches... Du coup il est temps de passer aux petits plats chauds qui nous réchauffent. Je vous propose donc ce sauté de porc à la moutarde à l'ancienne. Et oui, quand on habite près de Dijon, la moutarde fait partie des petites habitudes alimentaires. Bon, je ne suis pas tombée dans le pot quand j'étais petite mais c'est vrai que je dois avouer que ne peux pas manger de viande sans moutarde... Mais je vous rassure, ce sauté de porc ne vous piquera pas le nez! Même si on sens goût de la moutarde, sa sauce reste très douce. Mon petit conseil est de préparer ce plat la veille. C'est peut être une question de goût mais pour moi les plats en sauce sont bien meilleurs réchauffés!
Allez, c'est parti, sortez vos cocottes!!!


Pour 6 personnes
1,5 kg de sauté de porc
1/2 L d'eau
1 cube de bouillon de volaille
15 cl de vin blanc
2 oignons
2 CS de crème fraîche épaisse
2 CS de farine
6 CS de moutarde à l'ancienne
1 CS de moutarde mi-forte
3 CS d'huile d'olive
Sel / Poivre

Préparez le bouillon de volaille: Faites dissoudre un cube de bouillon dans 1/2 litre d'eau en ébullition.
Épluchez et émincez les oignons.
Faites chauffer 3 cuillères à soupe d'huile d'olive et faites revenir vos oignons jusqu'à ce qu'ils soient bien dorés.
Ajoutez les morceaux de porc et faites les revenir.
Lorsque vos morceaux de viande sont bien dorés, ajoutez deux grosses cuillères à soupe de farine et mélangez rapidement.
Mouillez jusqu'au niveau de la viande (Ne pas tout à fait recouvrir) avec le bouillon et le vin blanc et mélangez bien.
Ajoutez la moutarde à l'ancienne et mélangez.
Réduisez le feu et laissez mijoter à feux doux pendant 1 heure en remuant de temps en temps.
Ajoutez en fin de cuisson la moutarde et la crème fraîche.
Salez et poivrez à votre convenance.








Cette sauce accompagnera à merveille vos viandes grillées ou vos rôtis.

Pour 4 personnes
4 côtes de porc
150g de champignons de Paris
80 ml de vin blanc
1 CS de moutarde à l'ancienne
125 ml de crème fraîche épaisse
60 ml de bouillon de volaille
1 CS d'huile d'olive
1 gousse d'ail pilée
Sel / Poivre

Faites cuire dans une grande poêle les côtes de porc.
Pendant ce temps, faites chauffer l'huile d'olive dans une autre poêle et faites revenir les champignons et l'ail pilée jusqu'à ce qu'ils soient tendres.
Ajoutez le vin, le bouillon et la moutarde et prolongez la cuisson jusqu'à ce que cela réduise de moitié.
Incorporez la crème fraîche. Baissez le feu et laissez mijoter 5 minutes jusqu'à épaississement.
Disposez les côtes de porc dans une assiette et nappez-les de sauce.






J'ai trouvé cette recette de papillote au poulet il y a quelques années sur le blog "Acabracadabra, vous êtes un chef ". Depuis je la fait régulièrement car elle est assez simple et rapide à réaliser et surtout  j'aime beaucoup l'association de tout ses ingrédients. Alors maintenant "abracadabra", c'est à vous de jouer! 

 Pour 4 personnes
4 pommes de terre
4 escalopes de poulet
2 petites courgettes
2 boules de mozzarella
4 CS de parmesan râpé
4 CS de crème fraîche liquide
4 CC de basilic ciselé
sel /poivre 

Faites cuire les pommes de terre à l'eau. 
Une fois cuites, coupez les pommes de terre en rondelles.
Préchauffez votre four à 210°C.
Coupez les escalopes de poulet en morceaux.
Lavez et coupez les courgettes en rondelles.
Coupez les boules de mozzarella en rondelles.
Prenez 4  larges morceaux de papier sulfurisé.
Disposez-y les rondelles de pommes de terre en formant un rectangle.
Ajoutez les morceaux de poulet, les rondelles de courgettes puis la mozzarella.
Parsemez de parmesan puis de basilic et terminez par 1 cuillère à soupe de crème liquide.
Salez et poivrez.
Faites de même pour les 3 autres papillotes.
Refermez les papillotes comme des bonbons. Attachez les extrémités avec de la ficelle à rôti. 
Enfournez pour 25-30 minutes de cuisson.





Le poulet aux olives est un des premiers plats en sauce que j’ai réalisé. Je l’avais oublié jusqu’au jour où j’ai feuilleté mes anciens cours de cuisine. Oui, pour ceux qui ne le savaient pas j’ai appris quelques bases de cuisine lors de ma formation. Et non, ce n’était pas une formation en rapport avec la cuisine mais pour devenir conseillère en ESF. . . J’ai encore du mal à comprendre quel était le rapport avec le social mais en tous cela m’a bien servi devant mes fourneaux. Bref, je me suis rappelée combien ce plat était bon et j’ai eu envie de vous le faire partager. Souvenirs, souvenirs…

Pour 6 personnes
6 cuisses de poulet
1 oignon
1 verre de vin
1 cube de bouillon de volaille
200g de lardons
3 tomates
160g d’olives dénoyautées
Sel/poivre
Quelques brins de thym
Huiles d’olives

Préparez le bouillon de volaille : mettre le cube dans ½ litre d’eau en ébullition et laissez-le se dissoudre.
Épluchez et coupez l’oignon en lanières.
Pelez et épépinez les tomates puis coupez-les en quartiers (8 par tomate)
Faites chauffer une cocotte avec 3 cuillères à soupe d’huile d’olive.
Faites dorer les cuisses de poulet puis retirez-les de la cocotte.
Faites revenir l’oignon et les lardons puis rajoutez les cuisses de poulet.
Mouillez avec le bouillon et le verre de vin.
Ajoutez quelques brins de thym.
Recouvrez et laissez mijoter à feux doux pendant 45min-1h.
Ajoutez les olives 10 minutes avant la fin de la cuisson.





Petit plat léger, épicé et gourmand !


Pour 4 personnes
6 courgettes de taille moyenne
1 cuillère à café de sucre en poudre
Huile d'olive
Sel /poivre
4 blancs de poulet
200g de feta
1 à 2 CC de cumin en poudre

Coupez les extrémités des courgettes et épluchez- les. 
Faites des lanières de courgettes à l'aide d'un économe en vous arrêtant lorsque vous atteignez le coeur. Les lanières doivent être assez larges pour qu'elles ne se cassent pas à la cuisson.
Coupez les blancs de poulet en morceaux.
Coupez la feta en cubes.
Faites chauffer un peu d'huile d'olive dans une poêle et faites dorer les morceaux de poulet. Un fois cuit réservez au chaud.
Faites chauffer un peu d'huile d'olive dans une poêle ou une 
sauteuse. 
Faites revenir les lamelles de courgette à feu vif jusqu'à ce qu'elles commencent à prendre une couleur un peu dorée.
Réduisez le feu et ajoutez une cuillère à café de sucre. Mélangez délicatement puis couvrez et laissez cuire à feu doux pendant 10 minutes.
Les tagliatelles sont cuites lorsqu'elles sont bien fondantes.
Salez et poivrez à votre convenance. 
Ajoutez les morceaux de poulet et le cumin et mélangez-les délicatement aux courgettes pour ne pas les casser.
Déposez les cubes de feta et laissez chauffer pendant 2 minutes.




Je recevais toute ma famille pour mon repas d'anniversaire et les plats en sauce sont souvent les plus pratiques à servir car il suffit de les réchauffer le jour J et le tour est joué. J'avais envie de me diriger sur un sauté de porc alors j'ai entrepris des tests pour trouver la recette idéale. J'ai donc testé le sauté de porc à la moutarde, le sauté de porc à la tomate, le sauté de porc à la moutarde à l'ancienne mais celui qui a fini par retenir toute mon attention a été le sauté de porc au cidre. Je n'en avais jamais goûté et j'ai été très séduite par son délicat goût sucré salé. Juste ce qu'il faut pour plaire au plus grand nombre. En plus, j'aime bien innover donc je me suis lancée et j'ai eu raison car tout le monde a apprécié !

Pour 4 personnes
500g de sauté de porc
1 bouteille de cidre
1 oignon
2 cuillères à soupe rases de farine
2 cuillères à soupe de fond de volaille
200g de lardons
1 cuillère à soupe de crème fraîche épaisse
Huile d'olive
Sel / Poivre

Épluchez et émincez l'oignon.
Faites chauffez un peu d'huile d'olive dans une sauteuse et mettez l'oignon, les lardons et les morceaux de porc.
Faites revenir le tout jusqu'à ce que les morceaux de porc soient dorés.
Ajoutez la farine et mélangez bien.
Versez le cidre et mélangez bien.
Ajoutez le fond de volaille. Mélangez. 
Couvrez et laissez mijoter à feu doux pendant une heure en remuant régulièrement.
Ajoutez la crème fraîche. Salez et poivrez. Mélangez et laissez chauffer 5 minutes de plus.

Ma petite astuce : N'hésitez pas à préparer cette recette la veille. Il n'y a rien de meilleur qu'un plat en sauce réchauffé.





C'est mon amoureux qui m'a fait découvrir cette succulente recette de risotto. J'ai juste rajouté les morceaux de poulet afin de faire de cette recette un plat complet. N'hésitez pas à le préparer la veille pour pouvoir le manger le lendemain : il en sera que meilleur...enfin pour moi car les puristes vous diront qu'un risotto se mange immédiatement. C'est une question de goût. En tous cas pour le réchauffer en douceur et pour qu'il ne soit pas trop pâteux, privilégiez le bain-marie.


Pour 4 personnes
250g de riz à risotto
1 litre de bouillon de légumes
4 filets ou blancs de poulet
2 courgettes
250g de champignons de Paris
25 cl de crème fraîche épaisse
50 g de parmesan
1 oignon
Huile d'olive

Épluchez et émincez l'oignon.
Coupez les courgettes en quartiers et les champignons en rondelles.
Coupez les filets de poulet en morceaux.
Préparez votre bouillon de légumes.
Faites revenir l'oignon, les courgettes, les champignons et le poulet dans une sauteuse avec un peu d'huile d'olive.
Ajoutez le riz. Mélangez. Lorsque le riz est devenu translucide, versez 1/4 de litre du bouillon.
Faites cuire à feu doux en mouillant régulièrement la préparation.
Le temps de cuisson d'un risotto est d'environ 18 minutes mais pour savoir s'il est bien cuit il n'y pas d'autre solution que de le goûter. C'est à vous de juger.
Si vous avez épuisé votre litre de bouillon, n'hésitez pas à en refaire.
Lorsque le riz est presque cuit, rajoutez la crème fraîche et le parmesan. Mélangez et laissez réduire jusqu'à la cuisson complète du riz.
Assaisonnez à votre convenance. 

J'ai eu quelques retours de personnes qui ont testés ma recette et qui ont trouvé que le poulet était un peu sec. 2 solutions :
  • Privilégiez le filet de poulet. J'utilise des filets de poulet extra tendre de Le Gaulois et c'est vrai qu'ils ont la particularité de rester très tendres même après un long temps de cuisson.
  • ou bien faites cuire les morceaux de poulet à part et réservez les au chaud. Rajoutez- les ensuite au moment de mettre la crème fraîche.




Ce poulet Gaston Gérard est cuisiné à ma façon car j'ai quelque peu modifié la recette originale. Je vous explique: j'ai dû réadapter ma recette lors de la préparation d'un repas car je savais que certains de mes invités n'aimaient pas trop le goût prononcé du vin blanc dans ce plat. J'ai donc essayé de le remplacer par du bouillon de volaille et le résultat a été plus que satisfaisant car cela apporte beaucoup plus de saveurs. Depuis j'ai adopté cette recette.
Je présente ce plat dans des petites cocottes individuelles donc je coupe mes filets de poulet en petits morceaux. Mais vous pouvez aussi utiliser les blancs entiers ou des cuisses de poulet que vous pouvez mettre dans un grand plat.

Pour 6 personnes
6 filets ou 6 cuisses de poulet
200g de comté râpé
1cuillère à soupe de moutarde
50 cl de crème fraîche épaisse
1 oignon
1/2 verre de vin blanc
1/4 de litre d'eau + 1cube de bouillon de volaille
1 cuillère à café de paprika
Huile d'olive

Faites bouillir 1/4 de litre d'eau dans une casserole et faites fondre le cube de bouillon de volaille.
Coupez les filets de poulet en petit morceaux et faites-les cuire dans une poêle avec un peu d'huile d'olive. Lorsqu'ils sont bien dorés et cuits, disposez-les dans des petites cocottes ou petits plats individuels.
Émincez l'oignon et faites-le dorer avec un peu d'huile d'olive dans une autre poêle.
Ajoutez le vin et le bouillon de volaille. Laissez un peu réduire puis ajoutez la moutarde et les 3/4 du comté.Le reste servira pour la fin de la recette.
Mélangez bien et portez à ébullition.
Ajoutez la crème. Remuez et versez cette sauce sur vos morceaux de poulet.
Parsemez de comté et mettez au four à 200°C pendant 15 min. 

Si vous utilisez des cuisses de poulet la recette reste la même. Il faudra juste bien les faire dorer dans une cocotte puis les enfourner avec la sauce pendant une bonne demi heure.




Contrairement à ce qu'on pourrait croire, ce n'est pas du tout difficile de faire des nems mais je dois avouer que c'est long à préparer.... (Petit clin d’œil à Karine et à Rachid . . .) Il faut donc avoir un peu de temps devant soi mais le résultat en vaut le coup!
Pour 10 nems
10 feuilles de riz
250g de blanc de poulet
200g de crevettes
10 g de vermicelles de soja cru
10 g de champignons noirs déshydratés
1 petite carotte
1 oignon
1 œuf
Sel / Poivre
Sauce à nems

Vous trouverez facilement tous les ingrédients "asiatiques" dans le rayon "cuisine du monde" de votre supermarché. 

Faites cuire les vermicelles et les champignons noirs selon le mode d'emploi que vous trouverez sur vos produits ( En général il faut laisser cuire pendant 10 minute dans de l'eau bouillante mais vérifiez quand même car à chaque marque son mode d'emploi.)

Faites revenir avec un peu d'huile d'olive les blancs de poulet jusqu'à ce qu'ils soient cuits et dorés. Puis coupez-les en gros morceaux et mettez-les dans un robot mixeur.

Décortiquez les crevettes et ajoutez-les au poulet.

Épluchez l'oignon, coupez-le grossièrement et mettez le dans le robot.

Hachez le tout et mettez la préparation dans un saladier.

Épluchez et râpez la carotte puis ajoutez-la à la préparation.

Coupez les vermicelles: ils doivent faire à peu près 3 à 4 cm de long. Joindre à la préparation.

Coupez les champignons noires en lanières et ajoutez-les à la préparation.

Ajoutez un œuf et mélangez bien le tout.

Salez et poivrez.

Passons maintenant à la préparation des nems. Vous allez voir que la feuille de riz se manipule bien, ce qui facilite beaucoup le travail.

Munissez vous d'un grand plat : il faut qu'il puisse contenir la feuille de riz à plat. Remplissez-le d'eau chaude.
Mouillez un torchon propre et étalez-le sur un plan de travail.



Faites tremper une feuille de riz dans le plat d'eau jusqu'à ce qu'elle soit bien ramollie puis déposez-la bien à plat sur le torchon. 
Mettre de la farce à 4 cm du bord de la feuille de riz. 
Rabattez le bord du dessous puis les 2 côtés. 
Roulez votre nem en faisant attention que les côtés soient bien à l'intérieur.
Recommencez l'opération avec les autres feuilles de riz.

Dernière étape: la cuisson des nems. Je vous conseille de vous munir d'un anti-éclaboussures et de bien aérer votre pièce car ça risque de sentir le nem...
Quelques recommandations avant de commencer:
  • Veillez à ce que les nems ne se touchent pas car ils risques de se coller entre eux et de se déchirer.
  • Évitez le des manipuler avec des objets pointus genre fourchettes car ils sont fragiles et risques là aussi de se déchirer.
  • Les nems peuvent "buller" pendant la cuisson. Ce n'est pas grave, laissez-les faire. Les bulles se rétractent toutes seules.
  • Si un côté ne veux pas dorer, n'insistez pas. Il arrive que cela reste blanc... mais le nem est quand même cuit.

Faites chauffer dans une grande poêle de l'huile. Mettez les nems à cuire quand elle est bien chaude. Faites dorer les 4 faces.
Vous pouvez ensuite les déposer sur du papier absorbant histoire d'enlever un peu de graisse.

Les nems dégustent généralement avec une sauce spéciale nems que vous trouverez facilement dans votre supermarché.
Ils peuvent également être roulés dans une feuille de salade et accompagnés de quelques feuilles de menthe. 
En plat principal, vous pouvez les servir avec du riz nature ou du riz cantonnais dont je vous donnerai prochainement la recette. 





Articles les plus consultés

Réseaux sociaux